Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of le management interculturel

No description
by

Loubna El jirari

on 4 January 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of le management interculturel

Le management interculturel Introduction 2EME PARTIE : 3EME PARTIE Globalisation

Interdépendance économique

Mouvement de population Première partie: Le management au coeur des entreprises Méthode d'intégration: . . La diversité culturelle dans l’entreprise comme étant un facteur de différenciation : o Religion
o Mode de raisonnement
o Distance hiérarchique
o Notion de temps L’exigence envers les managers Comment développer sa capacité interculturelle ? CAS D’UNE SOCIETE IMPLANTEE AU MAROC La société STMicroelectronics Introduction ; Tout projet de coopération au développement implique un travail en commun au sein d’équipes mixtes d’un point de vue culturel (culture nationale, professionnelle, d’entreprise, etc.), ou entre équipes; L’internationalité est donc au cœur de l’action de coopération. Pourtant, elle est peu ou pas posée en tant que telle, malgré les fréquents malentendus et incompréhensions mutuels Ne faut-il pas expliciter cette dimension, pour construire ensemble des modes de management négociés, ancrés dans les ressources des cultures ? La diversité culturelle dans étant un facteur de différenciation l’entreprise comme Religion : La religion est l'ensemble des croyances, sentiments, et pratiques qui définissent les rapports de l'être humain avec le sacré. Une religion particulière est définie par les éléments spécifiques à une communauté de croyants : livres sacrés, rites, cultes, sacrements, prescriptions en matière de morale, interdits, organisation, …. Mode de raisonnement : Raisonnement inductif Raisonnement déductif
ou logique Raisonnement produisant des
généralisations: les conclusions
sont plus générales que les prémisses. Raisonnement produisant des
particularisations : les conclusions sont plus spécifiques, ou pas plus générales, que les prémisses. La distance Hierarchique Toute organisation implique, par essence, une forme de hiérarchie. Ce qui varie nettement d'un pays à l'autre c'est le degré et la forme de domination qu'une société accepte ou non. la distance hiérarchique se mesure à la perception que le subordonné a du pouvoir de son chef. Cette dimension correspond au degré d’inégalité attendu et accepté par les individus La notion de temps la notion du temps dépend de la culture .Dans les pays monochrones le temps est une ressource qu'on ne gaspille pas .. Alors que dans d'autre pays le temps est plus élastique ,il ne s'agit pas d'une donnée fixe. Exigences envers les managers Ouverture d esprit Résistance au stress et a l’isolement Adaptabilité : Faire face a des situations inhabituelles. Méthode d’intégration : Favoriser un apprentissage
de la diversité Comment développer sa
capacité interculturelle ? Développement des compétences interculturelles Concevoir des pratiques alternatives Exemple projet THEMIS : DANONE Exemple projet MONDEO : FORD Comprendre ses fondements culturels Vision du monde
L’existence ou non de distance physique entre les individus
Le comportement face à l’avenir
Le rapport avec l’environnement Prévoir les plans de blocage en situation interculturel Analyser ses propres pratiques de managements 3eme partie:
CAS D’UNE SOCIETE IMPLANTEE AU MAROC Avant l’introduction de la méthode TQM Une direction autoritaire
Recrutement par recommandation et non au mérite
Management policier
Individualisme négatif
Fuite de responsabilité
Difficulté d’expression
Concentration de l’information à un certain niveau hiérarchique
Favoritisme
Climat de peur, d’autorité et d’intimidation Après l’introduction de la méthode TQM L’abandon de l’autorité pour instaurer un esprit d’équipe
Développement du sens de responsabilité chez les opérateurs de l’entreprise
Plus de stress et plus de tensions au sein de l’entreprise
La mobilité de tous les opérateurs de l’entreprise
Inexistence de barrières entre la direction et les différents opérateurs de l’entreprise
Soumission de tout le monde aux même règles Selon Geert Hofstede nous avons relevé 4 catégories de problèmes représentant les dimensions de différentes cultures: La distance hiérarchique

Le degré d’individualisme

Le degré de masculinité

Le contrôle de l’incertitude Exposé réalisé par: Loubna El Jirari

Sophia Ee-salhi

Imad edine Najim

Othmane Bernoussi Si la mondialisation tend à homogénéiser les comportements des clients et des entreprises, elle se heurte toutefois aux cultures nationales qui restent encore prégnantes.

C'est pourquoi le management de l'entreprise internationale doit tenir compte des spécificités propres à chaque pays. Les intervenants mettront l'accent sur les enjeux du management interculturel dans une perspective éthique, avant de témoigner sur les pratiques des entreprises internationales dans ce domaine. Mac Donald, par exemple, l’a très bien compris en intégrant l’interculturel dans la stratégie de déploiement de la société. Le groupe de restauration rapide a non seulement pris en compte les données interculturelles alimentaires mais a aussi adapté le concept des McDonald’s en fonction de la culture de chaque pays. Le groupe souhaite aussi que ses fournisseurs et sous-traitants soient formés au management interculturel Le groupe français Danone en a fait l’expérience coûteuse : après plus deux ans de litige, l’entreprise a fini par céder sa participation de 51% dans sa co-entreprise avec le chinois Wahaha. Un divorce qui se traduit par l'abandon du marché des soft-drinks en Chine.
Full transcript