Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

benchmarking-3-master

Présentation, outils d'analyse, portée et limites du benchmarking
by

julie bouchard

on 3 December 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of benchmarking-3-master

{Benchmarking.3}:
présentation, grilles d'analyse et réflexions sur la portée et les limites du benchmarking Du processus à la présentation d'une
étude benchmarking Grilles d'analyse Julie Bouchard
Maîtresse de conférences
Université Paris 13
Cours "Pratique et épistémologie du benchmarking"
Masters "Design d'interface, multimédia et Internet" et "Innovations en communication" Du processus à la {présentation}
d'une étude benchmarking Une fois le processus de benchmarking conduit, se pose la question de la présentation écrite de l'étude. Cette présentation n'obéit pas à un modèle unique dans sa structure. Elle doit néanmoins avoir certaines caractéristiques. Logique – l'organisation générale et interne du rapport est ordonnée de manière cohérente
structure générale: introduction, corps de l'étude, conclusion
corps de l'étude organisé en parties et sous parties: chaque partie et sous-partie comporte un contenu spécifique qu'on ne retrouve que dans un endroit du rapport
enchaînement cohérent: les différentes parties et sous-parties s'enchaînent entre elles dans une suite logique Rigueur – le rapport est fondé visiblement sur une analyse et une méthodologie rigoureuses
l'analyse s'appuie sur des faits et des données qualitatifs ou quantitatifs
le rapport explicite les méthodologies utilisées Contextualisation – l'étude benchmarking explicite d'entrée de jeu le contexte de sa réalisation, ses objectifs et la problématique qui lui est attachée. Ce qui est volontairement laissé de côté peut être aussi explicité. Précision et pertinence – le rapport d'étude benchmarking ne traite pas de tout, tous azimuts, mais tout ce qui est énoncé est précisément énoncé. De plus, le rédacteur sélectionne l'information pertinente dans le cadre de l'étude et ne traite pas de ce qui est superfétatoire, flou, trop général,… Langage juste, simple et efficace – en contexte organisationnel, l'étude benchmarking adopte un style qui convient à l'organisation. Pour être comprise, elle évite le jargon ou explique la terminologie qui risque de ne pas être connue. Le style de rédaction est simple (phrases courtes) dans un souci d'efficacité. Mise en page soignée – l'étude benchmarking est présentée de manière à faciliter la lecture du rapport conformément aux règles de la mise en page Portée et limites du benchmarking Exemples de structures de rapports d'études benchmarking Votre étude pour le cours L'étude de la société Logica Business Consulting, Open data and use of standards. Towards a better supply and distribution process for open data, April 2012. (http://www.forumstandaardisatie.nl/fileadmin/os/documenten/Internationale_benchmark_v1_03_final.pdf) L'étude de la société Socrata, 2010 Open Government Data Benchmark Study, January 2011. http://www.socrata.com/benchmark-study Explicitation des méthodologies utilisées en exemples Exemples de contextualisation d'études benchmarking L'étude du Campus de Saclay sur les usages des campus universitaires www.campus-paris-saclay.fr/.../1/.../Restitution+du+benchmark.pdf L'étude de la société Socrata, 2010 Open Government Data Benchmark Study, January 2011. http://www.socrata.com/benchmark-study L'étude de Jérôme Bondu pour Framatome Benchmarking des Pratiques d'intelligence économique, 2001. L'étude de RSE, Etude benchmark sur la communication des entreprises du CAC 40 relative aux achats responsables, 2010. L'étude de la société Socrata, 2010 Open Government Data Benchmark Study, January 2011. http://www.socrata.com/benchmark-study Des mises en page en exemples Mise en page standard minimaliste Mise en page classique et discrète Mise en page plus élaborée La conception de {grilles d'analyse} La collecte de données dans la démarche benchmarking implique l'utilisation de différentes sources et méthodologies de manière planifiée. Une fois les données collectées, celles-ci sont analysées. Or l'analyse des données s'appuie elle-même sur une démarche systématique qui:
s'applique à tout type de source de données (rapport, articles, documents administratifs, entretiens, visites, observations, etc.)
est guidée par les questions ou les informations identifiées par l'enquêteur On parle alors d'analyse de contenu qui peut être définie comme un ensemble permettant de décrire tout contenu de communication en vue de l'interpréter. Une fois les données collectées, tel que prévu dans la planification du benchmarking, il s'agit d'exploiter les données et les contenus en procédant à des opérations de codage, comptage ou énumération en fonction des consignes formulées par l'enquêteur. Deux étapes:
la catégorisation, c'est-à-dire la conception d'une grille de catégories permettant de classifier les contenus collectés dans cette grille;
le codage/comptage des unités, c'est-à-dire l'application des catégories au corpus. On remplit les grilles d'analyse selon, d'une part, l'unité d'enregistrement retenue, c'est-à-dire le segment déterminé de contenu que le chercheur a décidé de retenir pour le faire entrer dans la grille d'analyse et, d'autre part, l'unité de numération, soit la manière dont l'analyste va compter lorsqu'il a choisi de recourir à la quantification. Après leur exploitation, les données pourront être traitées. Exemple d'un grille d'analyse d'entretiens selon une codification thématique Exemple d'une grille d'analyse thématique de sites internet de e-commerce Exemple d'une grille d'analyse thématique comparée de sites internet avec numération {Portée et limites}:
du benchmarking Portée du benchmarking Le benchmarking est essentiellement une méthodologie ou une technique de management qui s'est répandue dans la plupart des organisations privées et publiques depuis la fin des années 1970
La méthodologie du benchmarking est intimement liée à une perspective d'amélioration des processus et des performances dans une optique de concurrence, notamment autour de la qualité
La méthodologie du benchmarking est une démarche systématisée autour d'étapes spécifiques
La large diffusion de la technique du benchmarking en fait un outil non seulement d'analyse et mais aussi de changement. Par le benchmarking est tout à la fois décrit et défini le changement. Limites du benchmarking Le benchmarking n'est pas une méthodologie neutre même si elle en a l'apparence. Elle implique une série d'opérations qui sélectionnent l'information en fonction d'une certaine idéologie. Le résultat est le produit de ces opérations.
L'usage de cette méthodologie en-dehors (et même à l'intérieur) du cadre managérial classique pose toujours la question de l'importation, avec la méthode, de normes idéologiques particulières, de biais et de présupposés. L'audit de l'artiste Martin Lechevalier en guise de réflexion http://www.martinlechevallier.net/audit.html
Full transcript