Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

la bioremediation

No description
by

basma mrabat

on 7 April 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of la bioremediation

La bioremediation
La bioremediation
. Les microorganismes utilisés en bioremédiation
la bioremediation
Definition
Les mico-organismes utilisés en bioremediation
le principe
points forts
points Faibles

La bioremédiation désigne un ensemble de techniques utilisées pour dépolluer un site naturel (sol,sédiments, eaux de surface ou souterraines), mais qui font appel à l’utilisation de micro-organismes, de champignons, de végétaux divers ou d’enzymes qu’ils produisent. Les moyens mis en œuvre sont donc respectueux de l’environnement et de la santé humaine
Parmi les bactéries aérobies reconnues pour leur pouvoir de dégradation, nous pouvons citer
celles appartenant aux genres :
Pseudomonas, Alcaligenes, Sphingomonas et Mycobacterium.
elles utilisent le polluant comme source de carbone et d’énergie.
Les bactéries anaérobies présentent
un grand intérêt dans la bioremédiation
l’opération implique le contrôle non seulement de la
disponibilité des dépollueurs mais aussi l’ajustement en permanence des conditions de leur
efficacité: quantité et type de nutriments, concentration en oxygène, pH, température et salinité.
Principe de la bioremédiation
La bioaugmentation
Cette technologie consiste à introduire des cultures de microrganismes à la surface du milieu
contaminé dans l’objectif d’augmenter la biodégradation des contaminants organiques
dans les conditions naturelles
La biofiltration
Le procedé de la bioremediation consiste a à activer la capacité naturelle que possèdent de
nombreux organismes à dégrader les polluants en composés inertes, comme l’eau et le gaz
carbonique.
La bioremédiation se déroule
généralement en condition d’aérobie, cependant l’application de systèmes de bioremédiation
en condition d’anérobie permet la dégradation d’un certain nombre de molécules
récalcitrantes. Les principales technologies utilisées dans la bioremédiation sont les
suivantes :

La bioremediation
consiste à l’utilisation d’un biolfiltre pour traiter les émissions gazeuses : Le
principe consiste à utiliser des microorganismes pour dégrader les polluants contenus dans
l’air à traiter
La biostimulation
Cette technologie consiste à stimuler l’activité des populations
microbiennes indigènes (présentes dans le sol ou dans les eaux souterraines) par apport de
nutriments et par ajustement des conditions du milieu (potentiel d’oxydo-réduction,
humidité).

Le compostage
un procédé biologique contrôlé qui assure la
transformation et la valorisation des matières organiques (sous produits de la biomasse,
déchets organiques d’origine biologique) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un
terreau riche en composés humiques le compost
La biolexiviation
C’est la lixiviation favorisée par la voie biologique.
Elle correspond à une méthodologie de solubilisation des métaux lourds grâce à des bactéries acidophiles fonctionnant en présence ou en l’absence d’oxygène. Deux facteurs sont importants pour la biolixiviation :
la température qui doit être comprise entre 25 et 35 °C.
La taille des particules qui doivent être très proches de celle des bactéries.
MRABAT BASMA
SAKRI KARIMA

Les points fort

intérêt économique : coûts de traitement réduits
- intérêts techniques :
􀂃 traitement d’une gamme diversifiée de polluants (organiques, minéraux)
􀂃 capacité des microorganismes à vivre dans des conditions extrêmes (pH,
oxygénation, concentrations élevées de polluant, etc.)

Les points Faibles
application sur le terrain plus complexe :
􀂃 concentrations élevées de polluant peuvent ralentir le processus
􀂃 conditions climatiques (les fluctuations saisonnières affectent le métabolisme des microorganismes)
􀂃 difficulté à trouver des sites pilotes pour valider les travaux de laboratoire
Full transcript