Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Vinci Construction

L'analyse stratégique de Vinci et plus particulièrement de Vinci Construction - Sureau Quentin - Pothier Jean - Le Goupil Alexandre
by

Le Goupil Alexandre

on 14 November 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Vinci Construction

Présentation
Analyse SWOT
Les cinq Forces de Porter
Analyse de VINCI Construction
Application de la théorie des jeux
Analyse de la compétition
Analyse du Pouvoir des Clients
Analyse du pouvoir des fournisseurs
Analyse des barrières à l’entrée
Analyse des substituts
Historique et Présentation du Groupe
Leader mondial dans le secteur du BTP devant Bouygues

Groupe Français des secteurs du bâtiment et travaux publics et de la concession de services publics

Création en 1901 : Société Générale d’Entreprises

2000 : acquiert le nom de Vinci

Juillet 2000 : Acquisition des Grands Travaux de Marseille (GTM)
Vinci Construction
1er groupe Français et major mondial de la construction

Regroupe 1000 sociétés dans une centaine de pays : 71 324 salariés

Décomposé en 4 sous-groupes d’expertise en construction : Bâtiment, Génie Civil, Travaux hydrauliques, Métiers de spécialités

Organisation en réseau de filiales locales : Vinci Construction UK, CFE, Sogea-Satom


Côtée à la Bourse de Paris, dans le CAC 40

CA annuel mondial en 2012 : 38 634 Millions d’euros

CA annuel en France en 2012 : 24 324 Millions d’euros, soit 63% du CA total
CA annuel mondial en 2012 : 15 327 Millions d’Euros, soit 39,7% du CA du groupe

CA annuel en France en 2012 : 6 509 Millions d’euros, soit 42,5% du CA mondial de Vinci Construction
Chiffres-clés du Groupe
Chiffres-clés de Vinci Construction
Domination de VINCI, Bouygues et Eiffage

L’activité des grands groupes laissée intacte par la crise

Un niveau pas si intense qu’il n’y parait

Un pouvoir de négociation très élevé dans un premier temps.
Information transparente et abondante pour le client au travers des appel d’offres.
Une fois les travaux commencés, changement de situation
Clients captifs des imprévus et des hausses de prix
Des groupes complètement intégrés

Risque limité aux pénuries de matières premières (Granulats)
Barrière fortes
Substituts du secteur de la construction?
Création de nouveaux procédés, Innovation
Un impact potentiellement dangereux pour des grands groupes?
Limité par les R&D des grands groupes.
Un intégration horizontale aurait rapidement lieu

Sureau Quentin Pothier Jean Le Goupil Alexandre
Quelle stratégie adopter?

Etude comportementale de VINCI et Bouygues vis-à-vis de leur stratégie sur le marché français de la construction

Chacun a le choix entre être accommodant ou agressif envers son concurrent
Application avec la théorie des jeux
Analyse à rebours :
Gain optimal : 4

Dans un premier temps, Bouygues va choisir laquelle de ces stratégies est la plus profitable.

Puis, connaissant les stratégies potentielles de Bouygues, VINCI est à même de choisir la stratégie la plus rentable économiquement.
Application avec la théorie des jeux

Accommodation = ACC
Agressivité = AG
Aucun intérêt à dévier, mais bien s’accommoder pour optimiser les marges et garder son rang de leader sur le marché.

Ententes pas toujours implicites et parfois sanctionnées
Conclusion
Bibiliographie Webographie
Forces
Faiblesses
Opportunités
Menaces
Savoir-faire dans la construction
Ressources humaines : excellente formation et valorisation des employés
Réseau de filiales locales : organisation fluide et performante
Crédibilité auprès des entreprises et de l’Etat
Diversification des risques : diminuer les risques d'impayés
R & D et éco-engagement valorisé
Dépendant du marché français

Présence faible sur le marché des pays émergents asiatiques (moins de 6% du CA)

Travailleurs peu qualifiés dans certains pays peu développés

Couts importants
Développement durable : accroître l’efficacité énergétique globale, limitation du bilan carbone et réduction des incidences dans les chantiers

Développer Vinci Hors Union Européenne, en particulier sur les marchés émergents

Cibler les métiers et marchés les plus porteurs en Europe
Baisse de la demande publique, notamment en France

Désastres climatiques

Hausse des couts de façon importante du fait de la hausse continue du pétrole
Andlil, 2013. Analyse SWOT de VINCI. [En ligne]
Available at: http://www.andlil.com/analyse-swot-de-vinci-145845.html
[Accès le 31 10 2013].
Anon., 2013. Les géants du BTP résistent bien à la crise. Les Echos, Issue 21392, p. 20.
Anon., s.d. Construction Industry 1 Five Forces Analysis. [En ligne]
Available at: http://www.wikiwealth.com/five-forces:construction-industry-1
Anon., s.d. Global Construction 2025. [En ligne]
Available at: http://www.globalconstruction2025.com/
Anon., s.d. Global Construction Service. [En ligne]
Available at: http://www.ihs.com/products/global-insight/industry-analysis/construction/global.aspx
Anon., s.d. Vinci Construction. [En ligne]
Available at: http://www.vinci-construction.com/en/
APEC, 2010. Les Métiers de la construction, s.l.: s.n.
Barjonet, C., 2010. Comment les majors du BTP ont appris à se jouer de la crise. Les Echos, Issue 20635, p. 16.
Business Monitor International, 2009. France infrastructure Report , s.l.: s.n.
C.B, 2013. Vinci un peu plus optimiste sur son activité en France. Les Echos.
Communauté Européenne, 2001. Vinci Construction/ Soletanche, s.l.: s.n.
Courant alternatif, 2013. Vinci : construction d'infrastructures et racket sur la mobilité. [En ligne]
Available at: http://reimsnddl.wordpress.com/2013/03/21/vinci-construction-dinfrastructures-et-racket-sur-la-mobilite/
Datamonitor, 2012. Vinci Company Profile, s.l.: s.n.
Garcia, P. M., 2012. Vinci Construction. [En ligne]
Available at: http://prezi.com/f1kt702wtomb/vinci-construction/
International, B. M., 2011. France Infrastructure Report, s.l.: s.n.
Kazi, A. S., Aouad, G. & Baldwin, A., 2009. Construction IT in 2030: a scenario planning approach, s.l.: s.n.
Kgokong, T., 2013. Porter 5 forces applied to the Construction Sector. [En ligne]
Available at: http://tryfinakgokong.blogspot.fr/2013/02/porters-5-forces-applied-to.html
KPMG, 2011. Tendances et perspectives du bâtiment, s.l.: s.n.
Marketline, 2013. Company Profile : Vinci, s.l.: s.n.
Mérieux, A., 2012. Comment Vinci bétonne son modèle. [En ligne]
Available at: http://www.challenges.fr/entreprise/20120503.CHA6009/comment-vinci-betonne-son-modele.html
[Accès le 20 10 2013].
OCDE, 2010. Construction Industry. OECD Journal : Competition Law and Policy, 10(4), pp. 153-171.
Pietroforte, R. & Gregori, T., 2003. An input output analysis of the construction sector in highly developed economies. Construction Management and Economics, pp. 319-327.
Robert-Diard & Pascale, 2005. La collusion des patrons, au procès des marchés d'Ile-de-France. Le Monde.
Timetric, 2012. Construction in France - Key Trends and Opportunities to 2016 - Summary, s.l.: s.n.
Vinci, 2013. Résultats du 1er semestre 2013, s.l.: s.n.
Vinci, 3013. Rapport Financier Semestriel, s.l.: s.n.
Structure, Comportement et Performance
Structure
Comportement
Performance
Un secteur qui peut sembler très compétitif…
Mais qui est en fait oligopolistique
Barrière à l’entrée structurelle
Economies d’échelles importantes
Multiplicité des offres et compétition interne
Barrières à l ’entrée durables
Compétences et savoir-faire rares
Nécessité d’une trésorerie importante
Une compétition directe par les prix?

Cette forme de compétition est en fait évitée

Des signes de cartellisations
Hausse du chiffre d’affaire malgré une conjoncture difficile

Très faible baisse de la marge

Des business model différents qui expliquent certains écarts
Full transcript