Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Mini projet TIC

No description
by

khawla ben tardayet

on 21 November 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Mini projet TIC

Mini projet TIC
Protocoles de transmission de données:
Frame Relay , MPLS, ATM , X25

FSM
Réalisé par : BEN TARDAYET Khawla
&
WERYEMMI Marwa

AU: 2014/2015
Introduction
* Les protocoles de transmission de données sont ceux qui permettent à deux entités de communiquer à travers un réseau de télécommunications
*Un protocole est un ensemble de règles à respecter pour que ces deux entités puissent s’échanger de l’information
*Ces règles peuvent être simples (la technique de codage à utiliser pour reconnaître un caractère) ou très complexes (les protocoles acheminant des blocs d’information d’une extrémité à l’autre du réseau.
A. Protocole X.25
1. Généralités sur X.25
*X.25 définit les règles de communication entre un ETTD et un ETCD d’entrée
sur le sous réseau de communication

2. les niveaux définis par X25
* Les trois niveaux définis par X.25 correspondent aux trois premières couches du modèle de référence OSI, ils sont dénommés respectivement niveaux
physique, trame et paquet.

a. Le niveau physique
Les réseaux à commutation de paquets peuvent offrir une ou plusieurs des interfaces physiques suivantes. Ils peuvent bien sûr en offrir d’autres.
a. Recommandation ITU-T X.21 : Accès par réseau à commutation de circuits
b. Recommandation ITU-T X.21bis :Accès par liaison spécialisée
c. Recommandations ITU-T de la série V :Accès par réseau commuté
d. Recommandation ITU-T X.31 :Accès par réseau RNIS


* L’objectif du niveau trame est de se prémunir contre les erreurs de transmission pouvant survenir entre l’usager et le réseau.

* Le niveau trame permet également un contrôle de flux global au niveau de l’interface usager-réseau.

b. Le niveau trame
c. Le niveau paquet
* L’objectif du niveau paquet est de permettre l’interconnexion entre deux usagers du réseau par l’intermédiaire de ce l’on appelle un circuit virtuel
3. Le contrôle de flux dans X.25
*Mécanisme de fenêtre coulissante. Ce contrôle est réalisé de manière indépendante pour chaque VC et pour chaque direction.
*Pour une communication simple-duplex, le récepteur envoie des paquets RR (Receive Ready) en indiquant un P(R) qui indique le nombre de paquets acquittés.
*Envoi exceptionnel d'un paquet sans tenir compte du contrôle de flux. Celui-ci doit être acquitté avant de pouvoir en envoyer un autre

B. Le relais de trames
"Frame Relay"
1. Principes généraux du Frame Relay
* Le Frame Relay, apparu en 1988, est une évolution de la commutation par paquets X25.

* Le Frame Relay offre un service orienté connexion.
* Il établit une liaison virtuelle entre les deux extrémités. Cette
liaison est soit permanente (PVC : Permanent Virtual Circuit),
soit établie à la demande (SVC : Switched Virtual Circuit).

Les unités utilisateur sont souvent désignées sous le nom général ETTD, alors le matériel réseau qui communique avec cet équipement est appelé ETCD, comme l'illustre la figure suivante :
Aperçu sur le Frame Relay
Le Frame Relay couvre les couches 1 et 2 du modèle OSI mais n’est pas conforme à ce dernier :

*
La couche physique
: utilise du bit stuffing (transparence binaire).
*
La couche liaison de données
: est subdivisée en 2 sous-couches.

2. Les principales fonctionnalités
*Délimitation et transparence des trames.
*Multiplexage et démultiplexage des trames à l’aide du champ portant la référence de commutation.
*Détection des erreurs de transmission et demande de retransmission dans les éléments extrémité de la connexion.
*Fonction de contrôle de flux de bout en bout.

==>
Le Frame Relay a pour but de diminuer au maximum le temps passé dans les commutateurs, en n’effectuant qu’un travail minimal.

3. Format de la trame
* La trame utilisée par le Frame Relay au niveau 2 (Noyau) est de type HDLC (High Level Data Link Control) dérivée de LAP-D et délimitée par deux fanions (01111110). Son format est le suivant
:


*Adressage : De même que pour un réseau
X25, on établit la connexion à travers une liaison virtuelle.
* Le contrôle de flux de FR
* Etablissement d’un CV commuté
* Le protocole LMI


4. Mécanismes du Frame Relay
5. Comparaison entre le FR et X25 :
C. Asynchronous Transfert Mode :ATM
1. Généralités sur l'ATM
* ATM offre aux utilisateurs un service orienté connexion. Pour transférer des informations, une source établit un chemin virtuel. ATM respecte l’ordre d’émission des cellules pendant le transport, il garantit le séquencement mais pas ’intégralité des séquences.

* ATM utilise la commutation de cellule .
*L’unité de transfert est une cellule de petite taille fixe (53Ø), pour faciliter l’allocation de la mémoire dans les commutateurs.

2. Modèle de référence
* Ce nouveau modèle en couche diffère donc du modèle OSI qui correspondait à l’architecture du réseau d’ordinateurs :
Modèle de référence d’un réseau ATM
3. Structure d’une cellule
* La plupart des bonnes idées d'ATM ont été reprises dans MPLS, un protocole de niveau 2 de commutation d'étiquettes (en). MPLS apporte la possibilité de transmettre des paquets de longueur variable, mais il n'atteint pas le même niveau de définition et de garantie de qualité de service que l'ATM.
Conclusion
D. Multi-Protocol Label Switching :
MPLS

*L’idee est de reduire le temps de traitements
des paquets dans les routeurs afin degagner en performance!!

*En MPLS, l’entete IP du paquet est analyse une seule fois par le Routeur a l’entree du reseau "Ingress "

* Le Routeur Ingress l’affecte a une classe "FEC ", identifiee par un " Label "

* Les autres Routeurs commutent le paquet selon le Label sans analyser l’entete IP.

1. Pourquoi MPLS
*
Basée sur la permutation d'étiquettes.

* un mécanisme de transfert simple offre
des possibilités de nouveaux paradigmes de contrôle et de nouvelles applications

* au niveau d'un LSR (Label Switch Router) du nuage MPLS (réseau MPLS)

* la permutation d'étiquette est réalisée en analysant une étiquette entrante, qui est ensuite permutée avec l'étiquette sortante et finalement envoyée au saut suivant

2. Principes de MPLS
3.Topologie MPLS
*Cette topologie fournit les routes Optimales
* Chaque entité n'a besoin que d'une Connexion vers
le MPLS Service Provider
* Elle fournit de la commutation niveau 2 et du routage
niveau 3 en utilisant Des labels de longueur fixe

Limites de la topologie MPLS
La technologie MPLS lève ces limites:
• Apporte l'intelligence du routage avec
les performances de la commutation
• Supporte les VPN
• Supporte la QoS
• Gestion efficace de la bande passante

*Dans un réseau IP traditionnel, chaque routeur fait une recherche dans sa table de routage.
* MPLS réduit le nombre de recherche de routage
* MPLS affecte un label (ou nombre) à chaque paquet et utilise ce label pour le Transmettre
* MPLS supporte la transmission de données non TCP/IP. L'utilisation des labels se Fait de la même manière que le protocole de niveau 3 utilisé

Avantages de la topologieMPLS
Caractéristiques
* Fonctionne quelque soit la couche 1 et l'encapsulation de couche 2

* Utilisation d'un label de 32 bits inséré entre les en-têtes des couches 2 et 3

On distingue 2 composants majeurs dans le
routage MPLS:


Control plane
: contrôle des informations et des
labels échangés entre les périphériques adjacents


Data plane
: connu également sous le nom des forwarding plane, contrôle la transmission des informations en se basant soit sur les adresses de destination ou sur les labels

4. Architecture MPLS
Plan
*Introduction

*Protocole X25

*Le relais de trames Frame Relay

*Multi-Protocol Label Switching :
MPLS

*Asynchronous Transfert Mode :ATM
Une cellule ATM est composée de cinq octets d'en-têtes et de quarante-huit octets de contenu. Le protocole définit deux types de cellules : NNI (Network-Network Interface) et UNI (User-Network Interface).
Diagramme d'une cellule ATM UNI
Une cellule UNI réserve le champ GFC pour assurer un système de contrôle de flux ou un sous multiplexage entre les utilisateurs
Diagramme d'une cellule ATM NNI :
Une cellule NNI est analogue à une cellule UNI, mais les 4 bits du champ GFC sont réalloués au champ VPI l'étendant à 12 bits
a.circuit virtuel
On distingue deux types de circuits virtuels :

*les circuits virtuels permanents (CVP) qui sont des circuits établis et
maintenus de façon permanente par le réseau (plutôt rares)

* les circuits virtuels commutés (CVC) qui sont des circuits établis et
libérés à chaque communication sur demande d’un usager.
b. Voie logique
*Un numéro de voie logique est attribué lors de l’abonnement à chaque circuit virtuel permanent. Dans le cas d’une communication commutée, le numéro de voie logique est attribué lors de la phase d’établissement du circuit virtuel.
Le multiplexage permet à un abonné d’établir plusieurs communications (appelées circuits virtuels) sur un même support physique, ou plus précisément sur une même liaison d’accès entre l’abonné et le réseau.
d.Multiplexage
Le contrôle de flux permet à un récepteur d’information de limiter la vitesse à laquelle un émetteur émet ses paquets de données.
c.
Le contrôle de flux
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Full transcript