Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

VICTOR HUGO

No description
by

LINA DEKHISSI

on 27 February 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of VICTOR HUGO

Date et lieu de naissance: 1802 à Bensançon
Qui est Victor HUGO?
victor hugo jeune homme
enfance et jeunesse
Fils d'un général d'Empire
Joseph Léopold Sigisbert HUGO,
devenu comte par le roi d'Espagne,et de
Sophie TREBUHET
jeune femme issue d'une famille bourgeoise nantaise
Benjamin de la famille de 3 trois enfants
Abel Joseph HUGO
,l'ainé ,
Eugène HUGO
,le cadet
A l'âge de 9 ans il sera
pensionnaire avec ses frères dans une institution religieuse à Madrid
, et à 11 ans il s'installe à Paris avec sa mère qui s'est séparée de son mari, car elle entretient une liaison avec
le général d'Empire Victor Fanneau de la Horie,
parrain et précepteur de Victor Hugo auquel il donne son prénom
VICTOR HUGO
le géant de la langue française
Date et lieu de décès: 1885 à paris
il a marqué l'histoire de la littérature française du 19 siècle étant un écrivain,poète,romancier,dramaturge et homme de politique français
en temps vivant ,il connut un succès national et puis après sa mort il connut un succès international surtout grâce à son roman "Les Misérables" qui a été traduit dans plusieurs langues
la maison natale de victore hugo
A 15 ans, il participe à un concours de poésie organisé par l'Académie française sur le thème Bonheur que procure l’étude dans toutes les situations de la vie. Le jury est à deux doigts de lui adresser le prix, mais le titre de son poème (Trois lustres à peine) suggère trop son jeune âge et l’Académie croit à un canular : il reçoit seulement une mention
Il concourt sans succès les années suivantes, mais gagne, à des concours organisés par l'Académie des jeux floraux de Toulouse, à 17 ans , un Lys d’or pour La statue de Henri IV et un Amaranthe d’or pour Les Vierges de Verdun16, et un prix à 18 ans pour Moïse sur le Nil
A l'âge de 14 ans seulement ,il écrit sur un journal :"
je veux être Chateaubriand ou rien
"
un écrivain et homme politique français. Il est considéré comme l'un des précurseurs du romantisme français et l'un des grands noms de la littérature française.
Encouragé par ses succès, Victor Hugo délaisse les mathématiques, pour lesquelles il a des aptitudes (il suit les cours des classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand18), et embrasse la carrière littéraire. Avec ses frères Abel et Eugène, il fonde en 1819 une revue, Le Conservateur littéraire, qui attire déjà l’attention sur son talent. Son premier recueil de poèmes, Odes, paraît en 1821 : il a alors dix-neuf ans. Les quinze cents exemplaires s’écoulent en quatre mois. Le roi Louis XVIII, qui en possède un exemplaire, lui octroie une pension annuelle de mille francs19, ce qui lui permet d’envisager d’épouser son amie d’enfance Adèle Foucher
en fait sa mère mourut 1 ans avant qu'il épouse Adèle FOUCHER qui donna naissance à 5 enfants :
Léopold
Léopoldine
Charles
François Victor
Adèle
la seule qui survivra à son illustre père, mais dont l’état mental, très tôt défaillant, lui vaudra de longues années en maison de santé.
ce mariage précipitera son frère Egène dans la folie ,ce qui le menera à l'enfermement jusqu'à sa mort
la famille de Victor HUGO
Jusqu'en mars 1824, le couple habite chez les parents d'Adèle ; ils déménagent pour le 90, rue de Vaugirardnote 3, appartement où leur fille Léopoldine naît27, en août 1824.

Sa pièce Cromwell, publiée en 1827, fait éclat. Dans la préface de ce drame, Victor Hugo s’oppose aux conventions classiques, en particulier à l'unité de temps et à l'unité de lieu, et jette les premières bases de son drame romantique.

L'arrivée de leur fils Charles en novembre 1826 fait déménager la famille l'année suivante dans une maison au 11, rue Notre-Dame-des-Champsnote 4,27.

Le couple reçoit beaucoup et se lie avec Sainte-Beuve, Lamartine, Mérimée, Musset, Delacroix28.

François–Victor naît en octobre 1828. En mai 1830, la famille déménage pour la Rue Jean-Goujon29. Adèle, leur dernier enfant, naît en juillet. Ils habiteront rue Jean-Goujon jusqu'en octobre 1831
SUITE
Adèle, la mère, entretient une relation amoureuse avec Sainte-Beuve, qui se développe durant l’année 183130.

De 1826 à 1837, la famille séjourne fréquemment au Château des Roches à Bièvres, propriété de Bertin l’Aîné, directeur du Journal des débats. Au cours de ces séjours, Hugo rencontre Berlioz, Chateaubriand, Liszt, Giacomo Meyerbeer, et rédige des recueils de poésie, dont les Feuilles d'automne. Il publie en 1829, le recueil de poèmes les Orientales. La même année, paraît Le Dernier Jour d'un condamné, court roman dans lequel Victor Hugo présente son dégoût de la peine de mort, sujet qu'il abordera à nouveau dans Claude Gueux en 1834. Le roman Notre Dame de Paris paraît en 1831.
HUGO ET LE THEATRE
L'exil et ses raisons:
Déjà en 1828, il avait monté une œuvre de jeunesse Amy Robsart. L'année 1830 est l'année de la création d’Hernani, qui est l'occasion d'un affrontement littéraire fondateur entre anciens et modernes. Ces derniers, au premier rang desquels Théophile Gautier, s'enthousiasment pour cette œuvre romantique – combat qui restera dans l'histoire de la littérature sous le nom de « bataille d'Hernani ». Marion de Lorme, interdite une première fois en 1829, est montée en 1831 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, puis, en 1832, Le roi s'amuse au Théâtre-Français. La pièce sera dans un premier temps interdite, fait dont Hugo s'indignera dans la préface de l'édition originale de 1832
En 1833, il rencontre l'actrice Juliette Drouet, qui devient sa maîtresse. Elle lui consacrera sa vie et le sauvera de l'emprisonnement lors du coup d'État de Napoléon III. Il écrira pour elle de nombreux poèmes. Tous deux passent ensemble chaque anniversaire de leur rencontre et remplissent, à cette occasion, année après année, un cahier commun qu'ils nomment tendrement le Livre de l'anniversairenote 5,32,33. Mais Juliette ne fut qu'une de ses nombreuses maîtresses34. Il y aura notamment Léonie d'Aunet avec qui il entretiendra une liaison de 1844 à 1851 ou l’actrice Alice Ozy en 1847.
Juliette DROUET
Puis, en 1843, est montée la pièce Les Burgraves, qui ne recueille pas le succès escompté. Lors de la création de toutes ces pièces, Victor Hugo se heurte aux difficultés matérielles et humainesnote 7. Ses pièces sont régulièrement sifflées par un public peu sensible au drame romantique, même si elles reçoivent aussi de la part de ses admirateurs de vigoureux applaudissements
Le 4 septembre 1843, Léopoldine meurt tragiquement à Villequier, dans la Seine, noyée avec son mari Charles Vacquerie dans le naufrage de leur barque. Hugo était alors dans les Pyrénées, avec sa maîtresse Juliette Drouet, et il apprend ce drame par les journaux à Rochefort38. L'écrivain est terriblement affecté par cette mort, qui lui inspirera plusieurs poèmes des Contemplations – notamment, « Demain, dès l'aube… ». À partir de cette date et jusqu'à son exil, Victor Hugo ne produit plus rien, ni théâtre, ni roman, ni poème. Certains voient dans la mort de Léopoldine et l'échec des Burgraves une raison de sa désaffection pour la création littéraire39. D'autres y voient plutôt l'attrait pour la politique, qui lui offre une autre tribune40.
Au début de la Révolution de 1848, il est nommé maire du 8e arrondissement de Paris, puis député de la deuxième République et siège parmi les conservateurs. Lors des émeutes ouvrières de juin 1848, Victor Hugo, lui-même, va participer au massacre, en commandant des troupes face aux barricades, dans l'arrondissement parisien dont il se trouve être le maire46. Il en désapprouvera plus tard la répression sanglante47. Il fonde le journal L'Événement48 en août 1848. Il soutient la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte, élu président de la République en décembre 1848. Après la dissolution de l'Assemblée nationale, il est élu en 1849 à l'Assemblée législative et prononce son Discours sur la misère. Il rompt avec Louis-Napoléon Bonaparte, lorsque celui-ci soutient le retour du pape à Rome49, et il se bat progressivement contre ses anciens amis politiques, dont il réprouve la politique réactionnaire.
Lors du coup d'État du 2 décembre 1851, Victor Hugo tente d'abord de fuir, puis se constitue prisonnier, mais un commissaire français, flairant le piège, refuse de l'arrêter lui répondant « M. Hugo, je ne vous arrête pas, car je n'arrête que les gens dangereux50 ! ». Il s'exile volontairement51 à Bruxelles, puis à Jersey. Il condamne vigoureusement pour des raisons morales52,note 8 le coup d'État et son auteur Napoléon III dans un pamphlet publié en 1852, Napoléon le Petit, ainsi que dans Histoire d'un crime, écrit au lendemain du coup d'État et publié 25 ans plus tard53, et dans Les Châtiments52. Le souvenir douloureux de Léopoldine sa fille — ainsi que sa curiosité — le pousse à tenter des expériences de spiritisme, consignées dans Les Tables tournantes de Jersey.
Le coup d'état: l'acte par lequel, Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République française depuis trois ans, conserve le pouvoir à quelques mois de la fin de son mandat, alors que la Constitution de la Deuxième République lui interdisait de se représenter.
chassé de Jersey en 1855 pour avoir critiqué la reine Victoria, il s'installe à Guernesey dans sa maison, Hauteville House. Il fait partie des quelques proscrits qui refusent l'amnistie54 décidée quelque temps après (« Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là55 »). Ces années difficiles sont très fécondes. Il publiera notamment Les Châtiments (1853), œuvre en vers qui prend pour cible le Second Empire ; Les Contemplations, poésies (1856) ; La Légende des siècles (1859), ainsi que Les Misérables, roman (1862). Il rend hommage au peuple de Guernesey dans son roman Les Travailleurs de la mer (1866).
Napoléon III signe en 1859 une amnistie générale des prisonniers politiques, mais Victor Hugo refuse de profiter de cette grâce de l’« usurpateur », de même que celle de 186958. Victor Hugo retourne en France en septembre 1870 après la défaite de l'armée française à Sedan et reçoit de la part des Parisiens un accueil triomphal. Il participe activement à la défense de Paris assiégé. Élu à l'Assemblée nationale (siégeant alors à Bordeaux) le 8 février 1871, il en démissionne le mois suivant pour protester contre l'invalidation de Garibaldi
HAUTE VILLE HOUSE
Il meurt le 22 mai 1885
marquant l'histoire de la france et sa littérature
SES OEUVRES principales:
Notre-Dame de Paris, 1831
Les Misérables, 1862
Les Travailleurs de la mer, 1866
Poésie :
Les Châtiments, 1853
Les Contemplations, 1856
La Légende des siècles, 1859
Théâtre :
Hernani, 1830
Ruy Blas, 1838
Full transcript