Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

le management japonais et ses facteurs clés de succès

No description
by

melek abdelmoula

on 2 February 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of le management japonais et ses facteurs clés de succès

Elaboré par:
Mahdi
Amine
Melek
Le sous-système opérationnel : l'organisation
Les fondements spécifiques du système de management japonais
Introduction
Plan:
L'évolution historique du management japonais
Le management japonais et ses facteurs clés de succès
élaboré par:
mahdi ben
salah
amine jmaeil
melek abdelmoula

Les facteurs clés de succès du management
Conclusion
Le Japon, malgré sa modeste taille, son manque de ressources et sa faible population comparativement à des géants voisins, domine l’espace économique de l’Asie-Pacifique. En effet, sa maîtrise technique assurée par ses grandes entreprises ainsi que sa force financière lui confèrent un pouvoir économique de premier plan.
Pour comprendre le Japon aujourd'hui, sa façon de penser et d'assurer les prises de décision, il faut tout d'abord comprendre ce qu'était hier et ce qu'a été son évolution. Afin de tracer ces voies, On tentera au premier lieu d'étudier les principales étapes de l'évolution historique du modèle économique japonais ainsi que les théories de management pratiquées dans ses entreprises. Succédant par une deuxième partie qui résume les fondements spécifiques du système de management japonais et ses facteurs de succès.

• Kaisen :
Amélioration quotidienne de la productivité
• Muda :
Méthode contre le gaspillage
• Poka-yoke :
Système anti erreur
• Méthode des 5 S :
_ Seiri : ranger, s’organiser
_ Seiton : ordre, arrangement, situer (les choses)
_ Seiso : nettoyage, scintillé
_ Selketsu : propre ; net ; standardiser
_ Shitsuke : éducation, suivi

2) L’évolution théorique
Une vision à long terme
Il est impératif que lorsque les employés sont membres d’une entreprise pour toute la durée de leur vie active, que leur vision tende vers un horizon éloigné. Les résultats à court terme sont considérés comme moins importants, car pour un gestionnaire japonais, le développement à long terme sera l'élément essentiel de réussite.
La fidélité à l’entreprise
Au Japon, la fidélité envers l’organisation est une valeur plus qu’importante. En ce sens, un employé qui quitterait son emploi serait perçu comme n’ayant pas les qualités requises pour occuper un emploi dans une autre entreprise
on peut constater qu’il y a plus de mobilité dans les petites entreprises. Pour ce qui est des cadres, ils se déplacent d’une entreprise à une autre seulement lorsqu’il y a un accord de conclu entre ces dernières

Le collectivisme et l’importance de la hiérarchie
L’esprit de groupe dominant dans les entreprises japonaises n’empêche pas la hiérarchie d’être respectée et d’occuper une place prédominante
L’âge dans les entreprises japonaises indique donc le niveau auquel l’employé est arrivé
Ils respectent donc le cadre hiérarchique où leurs supérieurs sont plus âgés et plus expérimentés qu’eux-mêmes

Le management centré sur les employés
_ C’est un concept primordial, est sans aucun doute l’importance des employés aux yeux des dirigeants
_ Les syndicats japonais se considèrent comme attachés à l’entreprise; il y a donc absence de climat de confrontation
_ On peut donc observer le respect mutuel et la préoccupation des dirigeants de faire profiter avant tout les employés d’une bonne santé financière

L’emploi à vie
__ On recrute l’employé plutôt pour qu’il devienne un membre à part entière d’une communauté : l’entreprise .Il devient donc évident que pour une entreprise japonaise, recruter un employé devient un investissement à long terme
_ Les gestionnaires japonais qui recrutent du personnel ne recherchent pas les mêmes qualités qu’un gestionnaire canadien ou européen
_ Ce principe implique donc pour un employé qu’il devra consacrer tous ses efforts et toute son énergie à la cause de l’entreprise.
Les fondements du management japonais
Au Japon, plusieurs principes fondamentaux dictent la manière d’agir au sein des grandes entreprises. À bien des égards, certains de ces principes sont propres au Japon et ne sont semblables en aucun point à la manière de mener des affaires ailleurs dans le monde. Afin de bien cerner les fondements du management japonais:
La figure présente l'organisation la plus courante des grandes entreprises japonaises depuis le début des années 1960
. L'ordre hiérarchique ne s'appuie pas sur les fonctions. Les responsables des unités opérationnelles rendent compte et reçoivent des ordres directement des dirigeants
La position élevée des directeurs, surtout des directeurs d'usine, montre l'importance de la place de ces usines. Le rôle accru de ces responsables pose le problème essentiel de leurs capacités. Cette structure se nomme : « organisation à liens directs ».

Les facteurs clés de succès de ce management
1)Les ressources humaines : source de richesse :


 Processus de recrutement : s’assure de la conformité des employé à la culture d'entreprise est un thème récurrent.
 Système de compensation salariale : relié aux performances de l'entreprise.
 Reeingeniring : la formation continue aux employés.
 (Ringi sei) : Un processus de décision favorise la participation des employés du management et permet à l'entreprise d'examiner un plus grand nombre d'alternatives et de réduire le temps d'implantation d'une directive.
 Promotion à l’ancienneté (Nenko) : favorise le développement d'un marché du travail interne à l'entreprise et réduit donc le roulement de personnel et la perte de main-d’œuvre qualifiée

Recherche et développement : innovation, technologie
Les Japonais savent l’importance des avancées technologiques pour l’économie de leur pays, Aujourd’hui encore, l’équivalent de 3 à 3,5% du produit intérieur brut (PIB) japonais est investi chaque année en R&D, dont les trois quarts proviennent du secteur privé.

Esprit de groupe
:
au Japon, on donne de l’importance au "nous", au groupe, alors que les Européens sont axés sur le "moi", l’individu

Vision a long terme


La loyauté au travail
:
‘ l’entreprise lieu d’institution et de formation ‘

Le chef n’est que chef d’orchestre

L'évolution historique du management japonais
Les fondements du management japonais
Le sous-système opérationnel : l'organisation
Au
Japon
L’ensemble des facteurs culturels que nous avons évoqué a engendré un management japonais hors du commun porté par des principes comme l’emploi à vie, les carrières non spécialisées, le respect total de l’autorité, le collectivisme, la vision à long terme ainsi que la fidélité à l’entreprise. Au-delà de ces principes, l’organisation japonaise se caractérise également par un processus décisionnel unique .
Introduction
Full transcript