Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

L'AILLEURS

No description
by

domergue marjorie

on 17 May 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'AILLEURS

L'ailleurs Géographique
L'ailleurs Historique
L'ailleurs Mental
Explorations du monde
L'ailleurs Oriental
Ressourcement Primitiviste
à la recherche d'un exotisme
Nostalgie d'une époque révolue
Nostalgie d'une spontanéité
Art Brut
Oeuvres des enfants
Art asilaire
MARCO POLO
Le Livre des Merveilles, 1297
ALBRECHT DURER
Le Rhinocéros, 1515
Voyage
1271-1295
Kubilaï Khan
Cynocéphales
vers 1525-1600
sculpture en ivoire
Métissage artistique
Oeuvre Hybride
L'ailleurs gothique du romantisme et du symbolisme
« En l’année 1513 (sic) après la naissance du Christ, on apporta de l’Inde à Emmanuel, le grand et puissant roi de Portugal, cet animal vivant. Ils l’appellent rhinocéros. Il est représenté ici dans sa forme complète. Il a la couleur d’une tortue tachetée, et est presque entièrement couvert d’épaisses écailles. Il est de la taille d’un éléphant mais plus bas sur ses jambes et presque invulnérable. Il a une corne forte et pointue sur le nez, qu’il se met à aiguiser chaque fois qu’il se trouve près d’une pierre. Le stupide animal est l’ennemi mortel de l’éléphant. Celui-ci le craint terriblement car lorsqu’ils s’affrontent, le rhinocéros court la tête baissée entre ses pattes avant et éventre fatalement son adversaire incapable de se défendre. Face à un animal si bien armé, l’éléphant ne peut rien faire. Ils disent aussi que le rhinocéros est rapide, vif et intelligent.»
Salière Portugaise- Bénin
Jean Baptiste Oudry, Clara, 1751, peintures et gravures Henri-Alfred Jacquemart, Rhinocéros, Eléphant, Cheval, 1878, statues, Parvis du Musée d’Orsay, Paris
Auguste Cain, Rhinocéros attaqué par des tigres, 1882, statue, Jardin des Tuileries, Paris
Salvador Dali, Rhinocéros habillé en dentelles, 1989, statue, Puerto Banus, Espagne
Niki de Saint Phalle, Rhino, 1999
Xavier Veilhan, Le Rhinocéros, 1963, déjà exposé au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg


la figure de l'étranger
le géographe dans la peinture
les voyages mythiques
Faune et Flore étrangères
Le Rhinocéros dans l'art de Dürer à Veillant
l'art des grandes explorations
la cartographie dans l'art
Le conte des Mille et Une nuits dans l'art
L'érotisme du corps féminin
L'odalisque
L'algérie des peintres http://www.imarabe.org/sites/default/files/de-delacroix-a-Renoir-l-algerie-des-peintres/index.html
Idées Thèmes Dossiers
Le grand tympan du Narthex de Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay
C est l'insatisfaction des artistes modernes européens par rapport à leur propre culture qui les a amenés à chercher des alternatives qu'ils considéraient plus simples, plus «naturelles». L'intérêt pour l'art enfantin, l'artisanat et l'art non européens traduisent cette recherche de modes d'expression jugés authentiques.
Le Bon Sauvage
La campagne d’Egypte (1798-1799)
La guerre d’indépendance de la grèce (1821-1829)
La guerre de crimée (1854-1855)
L’ouverture du canal de suez en 1869

Repères
1811 Châteaubriand publie L'itinéraire de Paris à Jérusalem.
1824 était publié Le précis du système hiéroglyphique de Champollion.
1829 c'est Victor Hugo avec Les Orientales.
1851 Gérard de Nerval et Voyage en Orient
1858 Théophile Gautier et Le roman de la momie
1862 Flaubert et Salambô
LES ECRIVAINS
Ingres (1780-1867)
Le Bain turc, 1862
L'Histoire illustrée par le romantisme
Delacroix (1798-1863)
Scènes des massacres de Scio, 1824 (événements 1822)
Géricault (1791–1824)
Le radeau de la méduse 1819, (événements 1816)
BOUCHER (1703-1770)
L'odalisque Brune 1745 et Blonde 1752
Diderot écrit : « Car enfin, n’ avons-nous pas vu au Salon, il y a sept à huit ans, une femme toute nue, étendue sur des oreillers, jambes deçà, jambes delà, offrant la tête la plus voluptueuse, le plus beau dos, les plus belles fesses, invitant au plaisir, et y invitant par l’attitude, la plus facile, la plus commode, à ce qu’on dit même la plus naturelle, ou du moins la plus avantageuse. […] N’en déplaise à Boucher qui n’avait pas rougi de prostituer lui-même sa femme d’après laquelle il avait peint cette figure voluptueuse, ce tableau était innocent pour nous, il était très propre à envoyer mon fils, au sortir de l’Académie, dans la rue Fromenteau qui n’en est pas loin, et de là chez Keyser ; ce qui ne me convenait nullement. »
HOKUSAÏ
La Grande Vague de Kanagawa 1823-1829
DEBUSSY
La mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre (1903-1905)
(1862-1918)
(1760-1849)
Samson et Dalila, La Bacchanale Opéra
créé à Weimar en 1877, 1ère française à Rouen en 1890.
Camille Saint-Saëns
(1835-1921)
AÏDA (1871), Metropolitan Opera House,1989
VERDI
(1813-1901)
Les mille et une nuits
contes anonymes ont été traduits en français à partir de 1704 par Antoine Galland (1646-1715)
Trois poèmes de la lyrique japonaise, 1912-1913
Stravinsky
(1882-1971)
Femmes d’Alger dans leur appartement, 1834

Delacroix (1798-1863)
La plaine de Thèbes, ( haute egypte) 1857
Gérome
(1824-1904)
Champs de bananiers, 1881
RENOIR
(1841-1919)
Linteau
Panotii
Pygmées
Géants, macrobiens
peuples étrangers à évangéliser
Tympan
Le Bain 1880
tondo
La grande odalisque, 1814

L'appellation Orientaliste _ personne versée dans la science des peuples orientaux, leurs langues, leur histoire, leurs coutumes, leurs religions et leurs littératures s'applique aussi aux peintres occidentaux du monde oriental. Pour ces artistes dont le nombre augmenta beaucoup à partir du XIXème siècle l'Orient signifia d'abord le Levant, puis engloba l’Égypte, la Syrie, le Liban, la Palestine et la zone côtière de l'Afrique du Nord. L’Espagne, avec son passé arabe, et Venise, par ses relations historiques avec Constantinople, étaient souvent considérées comme les portes de l'orient. Seuls quelques artistes-voyageurs particulièrement aventureux allaient en Arabie, en Perse ou en Inde ; quant aux pays de extrême orient, ils furent virtuellement fermés aux Occident aux jusqu'à la fin du XIXème siècle.
L'Orientalisme ne fut pas une école, car le lien entre les oeuvres se trouvait dans l'iconographie plutôt que dans le style . La technique et le traitement de la lumière et de la couleur évoluait à chaque décennie, en fonction de l'expérience du peintre lui-même et de ses expériences artistiques _ ou de celles de ses contemporains....»
Extrait de l'introduction de Lynne THORNTON
Les Orientalistes, Peintres voyageurs, ACD Edition, 1993
« Qu'est-ce que l'orientalisme ?
En quoi la rencontre avec une culture différente inspire-t-elle de nouvelles images ?
En quoi ces compositions proposent-elles différentes formes de voyages ?
En quoi ces représentations sont-elles évocatrices d'un ailleurs ?
En quoi l'artiste, acteur et témoin de son temps, participe t-il à la mise en scène du pouvoir ?
Exemples problématiques
« Ce qui nous fascinait dans cet art était sa primitivité absolue, son intense, souvent grotesque, expression de force de vie dans sa forme la plus simple.»

Emil Nolde
Guillaumet (1840-1887)
Le Désert - Le Sahara 1867
entre représentations, emprunts et métissages
Dessin de costume pour la danse sacrée du dieu bleu 1912
Les Ballets Russes - Léon Bakst(costumes)
la représentation du corps
Le Paysage
Maquette de décor réalisée par Philippe Chaperon en 1880 pour Aïda (acte IV, tableau 2)
Bibliothèque de l'Opéra, Paris
Maquette de costume de guerrier par Eugène Lacoste pour Aïda, représenté à l'Opéra Garnier le 22 mars 1880
Se différencier de l’orientalisme
L'exposition d'un ensemble d'art japonais à l'Exposition universelle de Paris en 1867 puis à l'école des beaux arts en 1890 déclenche une véritable vogue des estampes japonaises qui renouvellent le langage plastique des artistes :
cadrages insolites, décentrés, formes découpées
absence de perspective, le sol est ramené au même plan que le fond
absence de modelé, remplacé par l'opposition franche des teintes plates et ornées.

Champ de blé clôturé sous le soleil et les nuages
Mai-Juin 1889, pierre noire et calame, encre et aquarelle blanche opaque sur papier vergé
Vincent Van Gogh
Utagawa Hiroshige
Plage des maiko dans la province de Harima
Série des Vues des sites célèbres des soixante et quelques provinces du Japon
Le Japonisme
L'après midi d'un faune 1912
Serge de Diaghilev - Nijinsky - Nureyev
Edo
Touches
empâtements
Haïku
répétition
cassure
minimaliste
rapport à la nature
à propos de l'art africain
Man Ray, Noire et Blanche, 1926, Photographie
L'emprunt et la citation d'oeuvres du passé
Marc Desgranchamps, Sans titre, Collage, 30x21 cm
"J'existe pour moi-meme et par moi-meme. les Barbes et les sourcils des Anciens ne peuvent pas pousser sur ma figure, ni leur entrailles s'instaler dans mon ventre ; j'ai mes propres entrailles et ma barbe à moi. Et s'il arrive que mon oeuvre se rencontre avec celle de tel autre maitre, c'est lui qui me suit et non moi qui l'ai cherché."
traité d'esthétique chinois du 18ème siècle, moine Citrouille amère
METISSAGES
Hocine Zaourar, La Madone de Bentalha, Bentalha, 23 septembre 1997
Pascal Convert Madone de Bentalha (d'après la photographie Massacre à Bentalha polychrome, 220 x 250 x 40 cm
Tête de Bodhisattva de Hadda

Afghanistan, site de Hadda
Monastère de Tapa-i-Kafariha, chapelle K 33
Epoque kouchane (Ier-IIIe siècle)
IIe-IIIe siècle
Terre polychrome
H : 37,3 cm
La cartographie chez Vermeer
Johannes Vermeer (1632-1675) Pays-Bas
L'art de la peinture ou l'atelier du peintre, 1665, huile sur toile, Vienne
Le soldat et la jeune fille souriant vers 1655-1660
l'Astronome 1666 Louvre, Paris
Le géographe, 1669, Francfort, Kunstmuseum

Il quitte Paris et l'Europe en 1875 pour une vie de marin/militaire/marchand d'armes. Une existence coupée en deux. Ses voyages au Yémen, Indonésie, Egypte, chypre marquent la fin de l'écriture.
Arthur Rimbaud : le contre exemple
Paul GAUGUIN ( Paris 1848- Iles Marquises, 1903)
Pont-Aven
Bretagne Sauvage et Primitive
Océanie
Tahiti -
AFRIQUE
La vision après le sermon ou la lutte de Jacob avec l'Ange, 1888, huile sur toile
La belle Angèle, 1889
La Provence avec Van Gogh
LE SYNTHETISME A PONT-AVEN
L'ATELIER DES TROPIQUES EN POLYNESIE
1er Séjour 1891-93
1894, dernier séjour à Pont-Aven
2ème Séjour 1895-1903, l'adieu définitif à la civilisation
septembre 1893, Paul Gauguin commence la rédaction, afin de mieux faire comprendre sa peinture tahitienne.
Noa Noa ("Odorant")
Marquises
D'ou venons-nous Que sommes-nous Ou allons-nous, 1997-98
Idole à la coquille, 1892-93
La maison du Jouir , fin 1901.
Séquoia (bois), bas-relief, prov. case de Gauguin, Atuona (ile d’Hiva-oa)
Paris, musée d’Orsay.
Henri MATISSE (1869, Cateau- Cambrésis - 1954, Nice)
Portrait de Madame Matisse , 1913
Art africain, Masque Fang (Medium)
Guitare, 1912, tôle et fil de fer, 80x35x19 cm
Pablo PICASSO (Malaga, 1881 -Mougins, 1973)
Masque Grebo de Côte d'ivoire Musée Picasso
Les demoiselles d'Avignon, 1907

"Art nègre"
L'ailleurs antique et religieux
La peinture dite « "troubadour »"
John Collier (1850-1934), Lady Godiva, 1898,
huile sur toile, 142 x 183 cm, Coventry (Angleterre), Herbert Art Gallery and Museum
Pieter Brueghel l'Ancien,
construction de la tour de Babel, 1563
Jean-Léon Gérôme
Pollice Verso 1872
Jacques Louis DAVID
Le Serment des Horaces, 1784
Le cauchemar
Johann Heinrich Füssli, 1781
Nabuchodonosor
William Blake, 1795
La mort de Sardanapale
Eugène Delacroix, 1827
VINCI Léonard de (1452-1519), La Joconde, vers 1503-06,
huile sur bois, 77x53 cm, Paris, Musée du Louvre.
DUCHAMP (1887-1968), L.H.O.O.Q. Joconde à moustaches, 1919,
mine de plomb sur reproduction 19,7x12,4cm, Collection particulière.
MORIMURA Yasumasa (né en 1951), Mona Lisa in its origin, 1988,
impression couleur d'un photomontage numérique, 290x200 cm, New-York, Galeria Luhring Augustine.
DE VINCI Léonard de (1452-1519), La Cène, c.1494-98,
tempera sur plâtre, 460x880cm, Milan, couvent Santa Maria delle Grazie, mur du réfectoire
RANCINAN Gérard (né en 1953), Métamorphosis IV, Big Supper, Los Angeles, septembre 2008,
photo couleur, impression argentique montée sur plexiglas dans un cadre, 180x300cm.
TITIEN (c.1489-1576), Le concert champêtre, 1509,
huile sur toile, 107x137 cm, Paris, Musée du Louvre.
MANET Edouard (1832-1883), Le Déjeuner sur l'herbe, 1862-63,
huile sur toile, 208x264,5 cm, Paris, Musée d'Orsay.
ERNEST PIGNON-ERNEST (né en 1942), Naples, 1988,
photographies de sérigraphies dans la ville, avec tête de Pasolini.
CARAVAGE (1571-1640), David et Goliath, 1609-10,
huile sur toile, 125x101 cm, Rome, Galerie Borghese.
REMBRANDT (1606-1669), Le Boeuf écorché, 1655,
huile sur bois, 94x69 cm, Paris, Musée du Louvre.
BACON Francis (1909-1992), Figure with meat, 1954,
huile sur toile, 129,2x121,9 cm, The Art Institute of Chicago
DEAKIN John (1912-1972), Bacon with meat, vers 1960,
photographie en noir et blanc.
SOUTINE Chaïm (1893-1943), Le Boeuf écorché, 1925,
huile sur toile, 128,9x74,6 cm, The Minneapolis Institute of Arts.
NITSCH Hermann (né en 1938), Action, Vienne, 1968,
Théâtre des Orgies et Mystères.
LE REVE
« Nous entendons par là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d’écriture, etc.) de leur propre fond et non pas des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous y assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non, celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe. »

— Jean Dubuffet, L’art brut préféré aux arts culturels, 1949 (Manifeste accompagnant la première exposition collective de l’Art brut à la Galerie Drouin, reproduit dans Prospectus et tous écrits suivants, Gallimard, 1967)
Rochers sculptés de Rothéneuf "in situ"
Adolphe Julien Fouéré, dit l'abbé Fouré (1839-1910).
Odilon Redon
Adolf Wölfli, Untitled Drawing (1912-1913)
(taken from: Geographisches Heft No11)
L'Oeuvre et la mesure du temps
Le Palais Idéal du Facteur Cheval (1836-1924)
1879-1912 : 10 000 Journées, 93 000 Heures, 33 ans d’épreuves
L'art sous Psychotropes
Henri Michaux, sans titre, 1974
Roman Opalka (1931-2011)
depuis 1965
John Cage
Organ²/ASLSP
L'église Saint-Burchardi de Halberstadt, en Allemagne
L'exécution débute dans l'église Saint-Burchardi le 5 septembre 2001 avec un silence se poursuivant jusqu'au 5 février 2003. Le premier accord est ensuite joué jusqu'au 5 juillet 2004.

Les dates suivantes répertorient les premiers changements de note de l'orgue :

5 juillet 2004
5 juillet 2005
5 janvier 2006
5 mai 2006
5 juillet 2008
5 novembre 2008
5 février 2009
5 juillet 2010
5 février 2011
5 août 2011
5 juillet 2012
5 octobre 2013
5 septembre 2020
La date de début, le 5 septembre 2001, correspond au 85e anniversaire de la naissance de John Cage ; les changements de note sont systématiquement effectués le cinquième jour du mois correspondant.

La performance doit se poursuivre jusqu'au 5 septembre 2640.
Le mouvement Psychédélique
"ex-nihilo"
Jean Dubuffet
Poster psychédélique de 1960 ( Alton Kelley)
Affiche festival de Woodstock, 1969
Ophélie au milieu des Fleurs. 1905
Jean Dubuffet, oeuvre sans titre
Portrait de Violette Heymann 1910
Stanley Kubrick,
2001 µSpace Odyssey,
1968
centre pompidou
Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre, 1794
http://elg0002.free.fr/pdf/de_maistre_voyage_autour_de_ma-chambre.pdf
Full transcript