Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Rapport de Stage

No description
by

yassine hamdi

on 2 October 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Rapport de Stage

Rapport de Stage
organigramme
Sécurité
Mondialement Chaque jour, 6 300 personnes meurent d’un accident du travail ou d’une maladie liée au travail – soit plus de 2,3 millions de morts par an. La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année résultent en des absences prolongées du travail.
pour cela la GCT tient compte de la sécurité de travail.

Conclusion
Sommaire
* Presentation générale de l'entreprise et sécurité
GCT Usine de Sfax
Atelier Machine Outil
Une machine-outil est un équipement mécanique destiné à exécuter un usinage, ou autre tâche répétitive, avec une précision et une puissance adaptées. C'est un moyen de production destiné à maintenir un outil fixe, mobile, ou tournant, et à lui imprimer un mouvement afin d'usiner ou déformer une pièce ou un ensemble fixé sur une table fixe ou mobile.. Parmi eux, on cite quelques exemples des machines les plus utilisés :
Atelier de soudage
• Soudage TIG
Les unités de production
* L’unité sulfurique
Présentation générale de l’usine et sécurité
La SIAPE est une société anonyme tunisienne au capital de 1.500.000 dinars augmenté de 700.000 dinars en 1968, elle emploie environ 500 personnes. Son secteur de production et son exportation a connu dans les années 70 une grande expansion. En effet ,en 1979 en vue d’augmenter sa capacité de production en TSP , il s’est avéré nécessaire de construire une deuxième usine à Mdhila près des mines et ce qui est effectivement passé , en 1985 l’usine de Mdhila entre en activité sous un financement de l’usine mère de Sfax et Gabes et de Skhira.
La SIAPE produit de nos jours 0,8 millions de tonnes de Triple Super Phosphate (TSP).

Service maintenance mécanique
* Les unités de production
* Service maintenance mécanique
=> la SIAPE accorde une trés grande importance à la sécurité
* L’unité phosphorique
*L’unité TSP
* La centrale thermique
L’unité sulfurique
Il existe deux unités de production de l’acide sulfurique :
 Unité produisant 300 tonnes d’acide sulfurique par jour. C’est l’unité la plus ancienne des deux avec plus de 60 ans d’âge.
 Unité produisant 700 tonnes d’acide sulfurique par jour. Elle est installée depuis 1976 et pouvant produire même 900 tonnes.

La production de l’acide sulfurique passe par plusieurs étapes :
• La production du soufre liquide :
on stocke le soufre dans un hall de stockage pour l’amener après vers les deux fonderies ou on va le fusionner à l’aide des canalisations dont circule de la vapeur à basse pression chauffé à une température entre 140°c et 150°c
On filtre par la suite le liquide pour enlever les résidus comme le bitume et les cendres qui sont retenus par des toiles filtrantes
• La production d’air sec
L’acide sulfurique est un est utilisé pour produire de l’air sec qui est utilisé à son tour dans la production de l’acide lui-même.
• La combustion du soufre
La combustion du soufre est très exothermique, on la considère comme complète avec excès d’air donc les seuls produits de cette combustion sont le SO2 le dioxygène O2 et l’azote N
• Conversion du SO2 en SO3
SO2 + ½ O2 → SO3
• L’absorption du SO3
Dès la sortie du SO3 du convertisseur, il est refroidit par un économiseur pour abaisser sa température de 450°C à 240°C, Le trioxyde de soufre passe ensuite dans une colonne d’absorption où il se combine à l’eau et à l’acide sulfurique à 98,5% pour former de l’acide sulfurique supplémentaire, la concentration d’acide sulfurique atteint alors 99%.
L’unité phosphorique
La fabrication de l’acide phosphorique se fait par utilisation du phosphate humide car le rendement est plus important surtout au cours de la réaction d’attaque, en plus si on opte pour la phosphate sec, cette solution comporte un inconvénient très perturbant : c’est la poussière étouffante qui peut accompagner toutes les étapes de transport, le vidage des wagons et le stockage.
Le processus de fabrication de l’acide phosphorique se résume en deux étapes :
• L’attaque
Le phosphate est attaqué par l’acide sulfurique H2SO4 concentré à 98,5% et l’acide phosphorique moyen H3PO4 basé sur l’anhydride phosphorique P2O5 (de concentration comprise entre 18 et 22 %) qui est utilisé comme diluant, l’équation de la réaction est la suivante :
6 H20 + 3 H2SO4 + (PO4)2Ca3 → 3 (CaSO4+H2O) + 2 H3PO4

• La filtration :
L’étape de filtration de la bouillie consiste à séparer l’acide phosphorique titrée à 29% en P205 des autres produits de la réaction d’attaque, le mélange de ces produits se présente sous la forme d’une bouillie appelé phosphogypse.

L’unité TSP
Cette unité permet d’obtenir le triple super phosphate en dosant le phosphate brut avec l’acide phosphorique dans une cuve d’attaque.
Par la suite le mélange par deux cuves de murissement l’une contient deux pompes et un agitateur et l’autre contient une pompe et un agitateur dans le but de compléter la réaction débutée dans le cuve d’attaque. L’unité de TSP comprend aussi deux chaines de production Super 2 et Super 3 dont le fonctionnement et l’enchaînement de production et pratiquement le même mais la capacité de production et plus grande pour le Super2.
La pompe ENSIVAL aspire le bouillie de la cuve du murissement et l’envoievers une lanceuse ou est installé un gicleur (12m) sous une pression de 6.5 bar.
Ceci lance la bouillie à l’intérieur du séchoir de longueur 11m en lui mettant en contact avec une flamme produite par un four à gaz naturel.
Sur la partie supérieure du séchoir il y a 4 matériaux qui frappent en alternance les cylindres pour empêcher le produit de coller sur la surface.

A la sortie du séchoir on recueillie le TSP granulé sous une température de 120°
Les gaz vont être aspirés par la suite par le ventilateur du skieur , puis par le ventilateur du laveur ou elles seront lavées par l’eau avant d’être évacuées à travers la cheminé.

Centrale Thermique
La centrale joue un rôle très important dans l’usine puisqu’elle répond à ses besoins énergétiques en conversant la vapeur en électricité nécessaire pour le fonctionnement de différentes unités de productions et les ateliers de fabrication avec une capacité maximale de 5250 KW/h, Ainsi, elle est équipée de quatre groupes turbo alternateur à vapeur, une chaudière et une unité de distillation d’eau.
La centrale thermique est le cœur de l’usine. Elle garantit en plus de l’énergie électrique, des besoins de l’usine et d’autres utilités comme :
 L’air comprimé.
 La vapeur HP et BP.
 L’eau distillée.

ce service ce compose de :
• Atelier de machine outils
• Atelier mécanique industrielle
• Atelier chaudronnerie
• Atelier mécanique auto
• Atelier électrique
• Le pool

Lors de ce stage de 4 semaines, j’ai pu mettre en pratique mes connaissances théoriques acquises durant ma formation, de plus, je me suis confronté aux difficultés réelles du monde du travail et du management d’équipes.

Après ma rapide intégration dans l’équipe, j’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs tâches qui ont constitué une mission de stage globale.

Chacune de ces tâches, utiles au service et au bon déroulement de l’activité de l’entreprise, se sont inscrites dans la stratégie de celle-ci. Je garde du stage un excellent souvenir, il constitue désormais une expérience professionnelle valorisante et encourageante pour mon avenir.

Je pense que cette expérience en entreprise m’a offert une bonne préparation à mon insertion professionnelle car elle fut pour moi une expérience enrichissante et complète qui conforte mon désir d’exercer mon futur métier d’ingénieur dans le domaine de la mécanique.

Enfin, je tiens à exprimer ma satisfaction d’avoir pu travaillé dans de bonnes conditions matérielles et un environnement agréable.

• Tour
• Fraiseuse
• La scie circulaire
• La scie circulaire
• Soudage MIG
• Soudage par résistance
• Soudage au chalumeau
Atelier mécanique préventive
Maintenance exécutée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits et destinée à réduire la probabilité de défaillance ou la dégradation du fonctionnement d'un bien.
On peut subdiviser la maintenance préventive en trois types :

• la maintenance systématique (angle. scheduled maintenance), maintenance obéissant à un échéancier (angl. schedule) établi en fonction du temps et du nombre d'unités d'exploitation

• la maintenance conditionnelle (calque de l'anglais conditional maintenance), maintenance subordonnée à l'apparition d'indices révélateurs de l'état (angl. condition) d'un élément matériel. Consacrée par l'usage, cette expression est une traduction fautive, l'anglais conditional signifiant ici non pas « conditionnel » (au sens de soumis à des conditions) mais « reposant sur l'état » du matériel (comme dans l'expression anglaise équivalente condition-based maintenance) ;

• la maintenance prévisionnelle (angl. predictive maintenance), maintenance partant de la surveillance de l'état du matériel et de la conduite d'analyses périodiques pour déterminer l'évolution de la dégradation du matériel et la période d'intervention. Le calque « maintenance prédictive » est à éviter car en maintenance, il n'y a pas de lecture dans le marc de café (on prévoit, on ne prédit pas).
Atelier mécanique industrielle
C’est l’atelier le plus important dans l’usine car il traite les divers problèmes mécaniques rencontrés dans la quasi-totalité des unités de l’usine. Parmi les tâches quotidiennes de l’équipe de ce service, on cite les révisions de tous les types pompes, de moteurs et de variateurs de vitesse fonctionnels dans l’usine pour assurer leur rendement maximum.
 Les pompes :
Une pompe est un dispositif permettant d’aspirer et de refouler un fluide.
Les pompes véhiculant des liquides se divisent en deux catégories :
 Les pompes centrifuges : le mouvement du liquide résulte de l’accroissement d’énergie qui lui est communiqué par la force centrifuge
 Les pompes volumétriques : l’écoulement résulte de la variation d’une capacité occupée par le liquide
 Réducteur de vitesse :
Le réducteur de vitesse comme son nom l’indique permet d’une façon générale de réduire la vitesse à sa sortie, mais en contrepartie, il augmente le couple de sortie. Le réducteur est constitué d’une suite successive d’engrenage (un assemblage de deux roues dentées) qu’on appelle un train d’engrenage, son but consiste en une réduction significative de la vitesse de l’arbre d’entrée ainsi qu’un changement de plan du mouvement
TSP
filtre rotatif
Full transcript