Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

CR Route Innovation J3

No description
by

Scrl Trame

on 20 February 2018

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of CR Route Innovation J3

Un
collectif multi-acteurs
pour co-construire de nouveaux systèmes agricoles pour demain
La Route de l'Innovation du RwDR
Qu'entend-t-on par "Innovation"?
Types d'innovation

technique, organisationnelle, sociale, institutionnelle
Étapes?
Identification de problème, Conception, Adaptation aux usages, Diffusion --> pas de chemin prédéfini
Des processus
discontinus
Réalité multi-dimensionnelle/systémique

(alimentaire, semencière, énergétique, fertilité de sols et intrants, décisionnelle, etc.)
Ré-appropriation/meilleure maîtrise
des facteurs de production, de décision et du
système de connaissance
nécessaire au pilotage de son exploitation (nouveau référentiel)
Ré-appropriation de la chaîne de valeur
par l'agriculteur et meilleure maîtrise des coûts

Agenda
09h45 -11h45: Analyse du
parcours de la Ferme des Noyers - Nicolas Braibant
12h00 - 13h00:
Repas
à l'espace Perez Rue du Village, 5 à Chaumont-Gistoux
13h00 - 13h20 : Retour sur J1 et J2, analyse et balises par Marc Mormont
13h20 - 16h30 :
Agricafé autour des préoccupations de 7 agriculteurs
pratiquant l'agriculture de conservation
16h30 - 17h00 : bilan, perspectives et évaluation
Les intervenants de la matinée
La Ferme des Noyers
Nicolas Braibant,
agriculteur

Le collectif multi-acteurs
et vous tous!
"
Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous
" Aristote
La Ferme des Noyers
Reprise progressive de la ferme familiale
Agrandissement, changement de race, création d'une boucherie

Développement et nouveaux partenariats
Green farm, nouveaux bâtiments, Régenacterre
Bilan et perspectives
Passage au bio, Essais couverts végétaux, numérique
Un chemin parcouru, une recherche d'amélioration qui conduit à l'innovation
Qui sont nos 7 agriculteurs témoins?
Ensemble, co-construisons les systèmes agricoles de demain!
Retrospective
Prospective
Actions!
Introspective
Leurs précoccupations
Louis Louppe
:
Comment relancer l'activité biologique dans le sol - point de départ des réflexions vers une agriculture durable?
Agenda de l'après-midi
Le RwDR
La mission de courtier en Innovation du RwDR
Analysons, comprenons, évaluons les systèmes!
Objectifs du jour

Découvrir, comprendre
Mettre compétences et connaissances en commun
Identifier les préoccupations des agriculteurs pour innover
Co-analyser et évaluer
Produire des idées
Co-construire des réponses
Identifier des pistes d'action collective
Quels systèmes agricoles innovants pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain?
Faire connaissance !!
Minutes!
Avec quels dispositifs ?
La mission "Innovation" du RwDR
Selon vos attentes et préoccupations
Activités du RwDR en Innovation
De 2012-2014 - GT thématique
Visite en Flandre - Innovtiesteunpunt
Atelier "Innovation" - Innovatech et B.Degrange
Séminaire européens "Entrepreneuriat et créativité"
De 2015 - 2016 - GT thématique transversal
Atelier régional "Innovation en agriculture"
Enquête auprès du Pool des partenaires
Participation à des événements EIP Agri
CP spéciale Innovation : identifier les champs d'action possibles et les prioriser
Pourquoi avoir choisi l'autonomie comme axe de travail?
Qu'est-ce qui fait l'innovation?
Les relations entre partenaires
: co-construire l'innovation, pluri-compétences
Susciter un
milieu innovateur/des collectifs innovateurs
« Courtier de l’innovation » :
Identifier, capitaliser, vulgariser et diffuser des pratiques novatrices
Mise en réseau et fédération d'acteurs
Les enjeux de cette mission
Susciter la création de partenariats et de projets innovants par la mise en réseau, la fédération d'acteurs et la mise en place d'un dispositif pour stimuler l'innovation
Soutien aux "ambassadeurs de l'innovation"
Se concentrer au niveau où l'innovation se produit
Ne pas se substituer aux acteurs et réseaux existants
Commission Permanente
Conseil scientifique
Pool de partenaires
GT transversal « Innovation » + site web
Rencontres créatives « Thinking out of the box »
Collaborations Europe (EIP AGRI, ENRD, H2020…)
La Route de l'innovation
En groupe de trois et en deux mots (un par post-it), répondez à la question suivante:

Une agriculture innovante, c'est quoi pour vous?
Noyau dur
Interactions
Retour sur les processus d'innovation de la
Ferme du Buis et de la Ferme de Jambjoule
et balises pour les échanges -
par Marc Mormont, Conseil Scientifique du RwDR
AgriCafé
: échanges en sous-groupes de 8 personnes autour des préoccupations de 7 agriculteurs témoins
Bilan, perspectives et évaluation


Etape 1
Etape 2
Etape 3

Charles-Bernard Héger :

Comment mettre en place une communication positive sur les activités menées par les agriculteurs à destination de la société?
Emmanuel Lange
 :
Quelle structure pour le secteur agricole afin de répondre aux défis économiques pour la distribution des produits agricoles? (agriculteurs franchisés)
Benoît Vandevoorde
 :
Les engrais verts, économiquement rentable ou simplement un intérêt biologique?
Laurent Bournonville
 :
Comment développer l'autonomie alimentaire en élevage pour être plus indépendant vis à vis des firmes alimentaires?
Guibert Dumont De Chassart :
Comment obtenir des conseils neutre et de confiance fournissant des informations structurantes, complètes, claires et fiables pour la gestion des phytos?
Marc-André Hénin :

Comment accéder à une infomratton rapidement et se l'approrprier pour la mettre en pratique à la ferme sachant uue les domaines de compétences sont très variés?
L'AgriCafé
Chaque agriculteur est le promoteur de sa question et reste à la table. Sa mission : mettre sa question en débat
Les participants
changent de table entre chaque étape (4 étapes)
Leur mission : pousser agriculteur à aller au bout des réflexions, aller au fond des choses
L'animateur cadre les échanges et les synthétise sur papier!
4 étapes tournantes:

Approfondir et reformuler la question problème en vue de la recherche de solutions innovantes
Quelles sont les pistes de solutions innovantes? - Brainwriting
"Si j'étais à sa place, moi je ferais..." ET " Moi, à ma place qu'est-ce que je peux faire pour..."
Quels sont les verrouillages spécifiques à la recherche de réponses à la question formulée? Quelle solution prioritaire?
Détailler et analyser la solution prioritaire
Détaillez la avec la Méthode CQQCOQP
L'AgriCafé
Objectif :

identifier une action innovante à mettre en oeuvre afin de répondre à une préocupation vive
A la clé :

Soutien RwDR, EIP-AGRI (prix de l'innovation), H2020
Les conclusions de la journée par
Marc Mormont
6 étapes

6 systèmes
innovants à identifier et découvrir
La Route
3ème étape de la Route de l'innovation :
Un système innovant :
La Ferme des Noyers
Le 13 juin 2017
Les objectifs de la Route de l'innovation
Identifier des
systèmes agricoles innovants
Analyser
ces systèmes,
évaluer
leur performances
Favoriser les échanges et le dialogue entre les acteurs de l'innovation en agriculture,
susciter la mise en commun des connaissances et la création de nouvelles collaborations
Pour finalement,
renforcer la capacité des agriculteurs à innover
Avec le collectif multi-acteurs :
Le collectif multi-acteurs : un pilier de "la Route"

Les échanges entre acteurs d'horizons différents enrichissent
les réflexions et renforcent les connaissances de chacun!
Les agriculteurs
sont
au centre
du système!
"
Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous
"
, Aristote
Comprendre la logique d'innovation des agriculteurs
, leurs réalités,
leurs besoins pour innover
: les processus et dynamiques, blocages, leviers, catalyseurs et moments clés, compétences et ressources mobilisées, ...
La route de l'innovation réunit
son propre collectif multi-acteurs.

Elle évolue
selon les attentes et besoins
du collectif
Le "
système wallon d'innovation en agriculture
" est composé d'un collectif d'acteurs/opérateurs diversifiés
Régenacterre
Frédéric Muratori,
conseiller indépendant
La Ferme des Noyers à Corroy-le-Grand
Une démarche innovante
Fiche d'identité complète de la ferme à télécharger
: http://www.reseau-pwdr.be/sites/default/files/Nicolas Braibant Carte ID VFFardes_1.pdf
Agriculture de conservation
: diminution du travail du sol, augmentation des durées de rotations, couverts végétaux
Innovation technique, recherche/essais
en agriculture régénérative:
Machine Strip till - essai pendant 4 ans - techniques de semis direct avec fissuration du sol
Acquisition d’un semoir de marque Claydon par Greenfarm: machines qui va plus loin que les TCS tels que connus aujourd'hui.
Essais de couverts végétaux : gestion des cultures sous couverts, cultures associées
Boucherie à la ferme
et collaboration avec
magasin "Farm" de LLN
Passage progressif au bio
: bétail + prairies et cultures
Nombreuses
collaborations
autour de la ferme - partage de connaissances
Reprise de 100.000 L de pluie, 4 citernes de stockage
Lien vers
la vidéo intégrale de la matinée
reprenant le témoignage de Nicolas Braibant :
Vos observations de "reporter d'un jour" :
Ce qui a suscité l'innovation à la ferme des Noyers

"
Toute révolution commence de manière anodine, ça semble ridicule, puis ça fait peur et ensuite ça devient une évidence
",
inspiré de Idriss Aberkane, économiste de la connaissance
"L'innovation, j'appelerai cela l'évolution"
"A 10 ans je savais que je serai agriculteur. -
Reprise progressive de la ferme dès 1987
. - On travaillait sur 2 sites d'exploitation dans ces années là : la ferme de l'UCL-
(association précaire) -
et la ferme de Corroy-le-Grand -
50 ha
."
" Le cheptel est plus facile à développer que le foncier en raison du prix dans la région. Le cheptel a grossi au fil du temps de 200 à 400 bêtes (fin des années 2000). Beaucoup de césariennes, gestion de pathologies, etc. La pression était forte. On croyait que ça fonctionnait, les chiffres économiques n’étaient pas très bons mais on continuait".
"La 1ère innovation : en 1996 – crise de l’ESB. Du jour au lendemain les médias communiquaient sur les mauvaises pratiques des agriculteurs. C’était difficile à accepter car on estimait que l’on faisait notre travail correctement. On a réagit. On a créé en 2002, la première boucherie à la ferme dans les anciens bâtiments de la ferme familiale. On a pris conscience que plus d'autonomie financière est possible."
Du BBB à la Blonde d'Aquitaine
Développement de la ferme et première boucherie
"Début des années 2000. La race BBB a évolué très vite avec une certaine dérive génétique : consanguinité, hypertrophie, … Mon père a acheté un taureau Blonde d’Aquitaine (BA) et un Rouge des prés. Les 1er croisements étaient plus près du BBB : on faisait des césariennes (...), gestion des pathologies, (...). Il a fallu être un peu patient. On avait un cheptel bigarré (...) Ensuite, choix d'utiliser uniquement des taureaux BA : les veaux naissaient par voie naturelle. (...) Point de départ vers plus de rusticité dans l’élevage."

"La BA est plus sauvage que le BBB. Ce n’est pas méchant. Un seul bémol : niveau grippe et pathologie respiratoires, c’est assez fragile (autant que BBB)."

" Race BA à gros potentiel : rendement carcasse très intéressant. (...) Bonne qualité de la viande. Très appréciée par les clients de la boucherie
actuelle
(plus de 3000 clients). Un seul secret : réaliser des bêtes qui ont un certain âge pour avoir une certaine couleur et un certain goût. Bien les engraisser, presque trop."
Reprise de la ferme et création de Green farm
"En 2007, j'ai totalement repris la ferme, à la retraite de papa."
Association avec Nicolas Verschuere, ami d'enfance, pour créer Green Farm - entreprise de travaux agricoles
"On a commencé comme des touristes, à faire ce que les autres ne font pas. On voulait s’amuser un peu (...) 1 an après reprise d’une entreprise agricole – 1 dizaine de moissonneuses. C'est le début de Green farm Pierard. Nos habitudes de travail ont été décuplées. ça fait 7 ans aujourd’hui. Sortir enfin de la ferme c’était important pour moi. (...) Au départ, travail agricole assez conventionnel mais aujourd’hui gestion de terres (428 ha) à notre manière : TCS, agro-écologie - techniques de travail du sol et de pulvérisation différentes."
"(...) influence de Nicolas qui est malheureusement de moins en moins présent car il a développé de la consultance agronomique : Green farm consulting et Soil capital. (...) Il est entre une dizaine de pays dans le monde et ici. Il nous apporte une vision de l’agronomie étrangère sur tous les plans : économique, agro-écologique, … (...)
Prise de conscience de la biologie.
On doit
travailler avec la nature et pas contre 
tant en élevage qu’ en agriculture."


L'acquisition de connaissances,
la clé de l'innovation
"Littérature, rencontre, précurseur, informations qui viennent de la recherche. Tout ce qu’il y a moyen d’aller chercher, il faut aller le chercher.
Il faut remettre en question ce qu’on fait.
En toute humilité, je pense que ce cap là on l’a passé. Aujourd’hui le bas volume, travailler le matin à la rosée, etc. ça me semble simple. Au départ c’était pas si simple.
On doit aller contre ce que l’on a appris. C’est un processus qui est lent.
Mais derrière ce processus, c’est une certaine forme d’éveil à
aller chercher l’information, à la dénicher et être près à la mettre en œuvre
 : c’est de la curiosité, de la passion."
Le passage aux techniques simplifiées de travail du sol
"On recherchait l'efficience car l’ouvrier qui travaillait à la ferme nous avait quitté. Un jour j’ai ramené chez moi un décompacteur -
en catimini
. En 2007, papa a pris sa retraite. On est passé à un changement de technique de travail du sol avec une vision pas vraiment agronomique au départ mais qui est devenue agronomique par la suite.
C'était un bouleversement culturel. C'est difficile d’aller à l’encontre des habitudes. Pendant des années, mon père a continué a me demander "Et cette parcelle là, tu vas labourer?". Au départ, j'étais indécis. La charrue fonctionne depuis des années. Puis je me suis posé la question : « Pourquoi le labour? Pourquoi je fais ça?» : parce que depuis toujours on m’a dit de faire comme ça. Petit à petit on laisse la place au raisonnement et on commence à changer. (...) On parle agronomie (...) Ce n’est pas purement économique.(...)"

"Ça passe par un cheminement. On a fait la part du pour et du contre et on a commencé en étant très prudent, en faisant les semis de blé et puis on a fait un plus grand pas, ne plus labourer pour l’hiver. On a pas fait de grosses erreurs, on a avancé de manière graduelle. On a vu que ça marchait et aujourd’hui on est encore plus loin. On a jamais pris de gros risques. (...) On a encore beaucoup de choses à faire."
4 ème étape à la

Ferme de Champignole
Le

12 octobre 2017
à

Surice
Lors de cette journée axée sur l'énergie à la ferme plusieurs agriculteurs/rices témoigneront de leur parcours vers l'innovation!
Merci de bloquer la date !
Nous poursuivons notre Route de l'Innovation !
La boucherie de la Ferme des Noyers
Développement des circuits de commercialisation
Rencontre des magasins Farm à Louvain-la-Neuve
"La boucherie de la ferme est une bonne visibilité (Plus de 3000 clients) et fonctionne pas mal. Ouverte 2 jours par semaines + points de ventes – 439.000 €. C’est un modèle d’économie pour beaucoup de fermiers."
Toutes ces activités nécessitent plus de place!
"La boucherie rayonne dans la région, on a eu alors une deuxième opportunité de développer un magasin dans la région chez « Farm » à LLN. Aujourd'hui, J’ai une boucherie en partenariat 50/50 dans leur magasin à LLN."
"Construction des nouveaux bâtiments en 2013-2014. La ferme familiale ne permettait pas de s’étendre. De nouvelles asbl allaient se créer. On s’est interrogé sur le fait de faire des investissements aussi conséquents. Les inquiétudes ont vite fait place à l’optimisme. On se dit on y va et puis voilà. Les gros investissements poussent aussi à se remettre en question."
Régenacterre
"On part du constat que les agriculteurs conventionnels sont dans un système assez verrouillé. Ils ne se lancent pas dans les innovations comme Nicolas l’a fait, en 15 ans, dans un parcours suffisamment échelonné pour qu’il puisse partager son expérience et que d’autres aillent dans cette voie de manière plus rapide".
"Un agriculteur dans sa vie professionnelle il a 50 essais-erreurs. Il a 50 saisons. Ça veut dire que c’est limité. Le cheminement de se dire que l’on va essayer quelque chose c’est déjà un grand pas en avant. Il faut avoir l’idée, l’envie de le faire et un peu de persévérance."
"Beaucoup d’acteurs autour de la ferme.
L’évolution dans une profession c’est aussi des rencontres.
C’est avec tous les acteurs que l’on va arriver à acquérir cette connaissance. Votre connaissance n’est pas assez grande pour répondre à toutes vos questions et c’est normal. (...)
Travailler en réseau, cultiver les connaissances, partager les connaissances.
"
Les perspectives pour l'avenir?
"Le numérique c’est une perspective. Dernièrement on a eu la visite de Jean-Paul Hebrard, un journaliste français, qui a mis au point la chaîne TV agri. Il est aussi à la tête de WeFarmUp, un site français de location de matériel agricole. Il a envie de faire un site mondial d’échange de matériel. Ça peut aller très loin."
Opportunité avec le magasin Farm (bio)
: "en 3 mois ils ont compris beaucoup de choses et m’ont invité à passer en bio. (...)

On était aussi une opportunité pour eux. S’adapter à ce qu’on va vendre c’est très intéressant."
Lien vers la page "Route de l'innovation" reprenant les cartes d'identité de leurs fermes: http://www.reseau-pwdr.be/news/route-de-linnovation
Retrouvez les compte-rendus des 7 sous-groupes de l'Agricafé via ce lien :
http://www.reseau-pwdr.be/news/route-de-linnovation


6 d'entre eux sont membres du CA de l'asbl Greenotec!
"L’avenir il est devant nous et aujourd'hui c’est encore plus fort que ce qu’on a connu les 15 dernières années. Tout bouge beaucoup plus vite. On a encore beaucoup d’évolution à faire."
Le numérique
Le passage de la ferme au bio
Les perspectives pour l'avenir?

"
De nouveaux paradigmes arrivent et arriveront. On a redécouvert le biomimétisme. Idriss aberkane dit : «
 La nature on ne la connaît pas. On ferait mieux d’ouvrir les bouquins. 
» (...) On devrait s’inspirer de la nature qui est high-tech. La technicité est dans la nature. (...) Des planctons de 9 nm ont des structures semblables au Colysée. (...) Il y a des solutions qu’il faut aller chercher. J’ai plus d’espoir là-dedans que dans la pétrochimie."
"Au départ, On a passé 9 ha en bio car prise de conscience. C’est un essai. Sur le volet économique, les perspectives en bio sont intéressantes. Beau point de départ d’autant que certains clients aujourd’hui développent le bio."
"Passer tout le cheptel en bio ? Il faut faire le lien avec la surface et les effluents d’élevage. Cette semaine on modifie le restant. C’est typiquement une manière de cultiver qui n’est pas très loin de notre philosophie mais qui est précipitée car on a répondu à une offre qui est passée par là."
"
En agriculture, tout changement fait peur
". Un changement important c’est une révolution."
"C’est dans l’innovation et dans la recherche qu’on va résoudre le problème"
Asbl portée par 2 agronomes - soutient l'agriculture régénérative
Conseil en agriculture indépendant
"Aujourd’hui il y a un conflit d’intérêt car les conseillers dans les fermes sont aussi vendeurs des produits. (...) On veut que ce soit les agriculteurs qui acquièrent la connaissance
(se l'approprie)". Pour l'instant l'optimisation phyto est un levier.
50 agriculteurs sont membres de l'association.
"Régenacterre achète la machine.(...) Les agriculteurs louent la machine et pas les travaux. Ils peuvent se tester en situation réelle."
Transfert de connaissances : conférences, visites, ...
"Le but c’est de partager les infos aux agriculteurs qui veulent aller un pas plus loin."
Location de machines novatrices en agriculture régénérative
https://www.regenacterre.be/
Association d'agriculteurs

fondée par des agriculteurs
en 95 (GIE devenu asbl en 2006) pour trouver des solutions concrètes à des problèmes pratiques.
L'asbl travaille sur les sujets en lien avec
l'agriculture de conservation des sols
: travail simplifié du sol, couverts végétaux, rotations culturales, optimisation des itinéraires techniques en grandes cultures et cultures associées.
3 activités principales:
Expérimentation : essai de terrain en TCS
Vulgarisation : informer et former aux TCS
Conseil : transition vers les TCS
Contacts : Maxime Merchier et Sandrine Wattiez
http://www.greenotec.be/
Le
public est un moteur

des questionnements - regard
Les agriculteurs sont en recherche d'autonomie pour

garder leurs capacité de décision et de choix
Comment trier l'info? Comment prendre des décisions correctes? Besoin de réponses rapides et précises. Aller plus loin que la mise en réseau et le conseil :
le modèle des communautés de pratiques est intéressant

(Greenotec, Régenacterre) : tout le monde peut collaborer pour la production de connaissances
Recherche agronomique pas adaptée aux besoins -->
intégrer les chercheurs dans les communautés de pratiques
Nouvelles filières de commercialisation : agriculteurs peuvent
créer leur niche

sur base de communautés techniques particulières
Agriculture hétérogène : rien n'empêche un agriculteur de
s'impliquer dans les différents réseaux
Full transcript